Culture : Accueil frais des Corses pour le film « Le Prophète

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le film de Jacques Audiard, “Le prophète”, présenté au 62e Festival de Cannes dans le cadre de la compétition officielle, a reçu le Grand Prix, Palme d’or bis.

« Je suis saisi d’un syndrôme d’imposture », dit Audiard, planqué derrière des lunettes noires et coiffé d’un petit chapeau ridicule, caricature d’un gangster français à l’ancienne.

Le thème de ce film provoque une vive réaction de « Corsica Libera ». Le collectif estime que la présentation d’un « voyou maghrébin » protégé en prison par des malfrats corses revêt un “caractère raciste” et entretient “la confusion entre militants politiques et voyous”.

corsica

“[ Cette confusion]  est /caractéristique de la propagande politique des régimes totalitaires (…) Ce film relaie, inconsciemment ou non, une campagne menée par l’Etat français depuis bien dlongtemps“.

Corsica Libera a été formé officiellement en février par le regroupement de quatre mouvements indépendantistes corses, Corsica Nazione Indipendente (CNI, trois élus à l’Assemblée de Corse), le Rinnovu, l’Accolta naziunale corsa-Parti socialiste pour l’indépendance (ANC-PSI) et Strada Dritta.

Il est évident qu’une telle proposition de principe risque de ne pas être reçue par l’opinion française qui n’apprécie guère les leçons de morale politique et sociale que peuvent nous donner les Corses. Ou les Guadeloupéens. Ou les Basques…

Merci à Fabrice de Ménilmontant pour avoir détecté cette prise de position.

http://www.7h10.com/2009/05/23/corsica-libera-denonce-le-film-un-prophete-daudiard/

L’UMP corse n’apprécie pas plus. Pour le député corse Sauveur Gandolfi-Scheit, le film donne une image négative de la Corse. Le député dénonce

« la tendance systématique ces dernières années à nous (les Corses) dépeindre dans différents supports médias, sans distinguo ni justification aucune, comme une communauté sans valeurs, et plus particulièrement génératrice de racisme et de violence (…) « Des dizaines de milliers d’hommes et de femmes venus du Maghreb, aujourd’hui français ou ayant choisi de conserver leur nationalité d’origine, vivent en Corse en toute quiétude ».

Sauveur Gandolfi-Scheit ne remet cependant pas en cause la présence de personnages corses dans le film.

Pour le député, élus et population doivent se « mobiliser afin que cessent ces diffamations qu’on n’oserait aujourd’hui opposer à aucune autre communauté en France, sans susciter une levée de boucliers d’associations et de bien-pensants ».

Publicités

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Culture : Accueil frais des Corses pour le film « Le Prophète”

  1. Cécile Says:

    Racisme quand tu nous tiens! Merci de votre vigilance! Je lis de nombreuses critiques élogieuses sur ce film jour après jour et aucun ne revient sur ce que vous évoquez. Il faut croire que le racisme anti-corse est si ancré en nous que cela ne provoque même plus de réaction dans ce pays! Il ne se passe pas une semaine dans ce pays sans une allusion à un cliché sur les Corses, que ce soit l’humour gras de Ruquier ou de Roumanoff ou de la part de journalistes censés être sérieux. Aujourd’hui, quand on évoque l’innocence possible de Colonna, une des réponses qui revient le plus est « oui, mais les Corses, on les connaît, ils mentent comme ils respirent ». Certains journaux parlent même de « témoin corse » en rajoutant bien les guillemets histoire de sous-entendre que le type ou la fille raconte des bobards. Ce sont ces clichés qui ont condamnés Colonna plus que tout autre chose à mon humble avis!

    Ceci dit, je n’aime pas la mise en opposition des « différents racismes » que font certains. Soit on les dénonce tous et à égalité, soit aucun!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :