Reportage sans frontières

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

C’est à regarder, et non à lire :

http://www.reportagesansfrontiere.com/

Venu tard à la photo de grande qualité, Thierry a débuté par une remarquable série de portraits de « simples gens », du Tadjikistan. Il est passé ensuite par Chicago, dont l’architecture l’a fasciné, pour poursuivre sa route vers Haïti. Moins éclectique qu’il n’y paraît. Le visage de l’homme le passionne avant tout. Le pari est difficile maintenant qu’il n’est presque plus possible de photographier les personnes dans les pays riches, en raison des législations sur le droit à l’image et le respect de l’intimité des personnes.

J’ai vérifié que le lien fonctionne bien.

Publicités

2 Réponses to “Reportage sans frontières”

  1. Tita Says:

    Ce sont de magnifiques photographies.

    C’est aussi une réponse à tous ceux qui disent que les appareils photo numérique sonnent le glas des photographes professionnels. De la même manière n’importe qui peut acheter un stylo et dessiner une « œuvre », tout le monde ne peut pas faire un Picasso ou un Monet. Ainsi, n’importe qui peut prendre une photo, mais le faire avec goût, art et esthétisme n’est pas l’apanage de tout le monde.

    J’ai bien aimé les photographies du désastre aux Gonaïves. Le contrastes entre la beauté de la photo et le désastre est intéressant. Sans doute est-ce pour cela que la série est la première présentée.

    Merci pour ce lien récréatif.

  2. phmadelin Says:

    Je transmettrai vos compliments à mon pote. En fait nous nous sommes connus pendant un voyage au Tadjikistan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :