Emploi : de moins mauvaises nouvelle. Et des moins bonnes à Air France

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Deux moins mauvaises nouvelles : aujourd’hui, selon France-Info, la suspension du plan de restructuration et des licenciements à l’usine de connectique automobile Molex de Villemur-sur-Tarn, en Haute-Garonne, a été ordonnée aujourd’hui mardi 19 mai par un juge des référés du tribunal de grande instance de Toulouse. Motifs invoqués : défaut d’information et de consultation du comité d’entreprise.

Hier, on apprenait que le comité d’entreprise et la direction de Caterpillar France sont parvenus lundi 18 maiaprès-midi à conclure un accord-cadre sur l’aménagement du temps de travail qui permettra de sauver 133 sur les 733 devant être supprimés dans les deux usines françaises du groupe américain situées à Grenoble et Echirolles (Isère).

Ce n’est pas encore le Pérou, et en outre lié à l’application d’un accord sur les conditions de travail que ne reconnaît pas la CGT.

En revanche, 2700 suppressions de postes dans le groupe Air France-KLM, lequel  a annoncé, mardi 19 mai, avoir clos son exercice 2008-2009, fin mars, sur une perte d’exploitation de 814 millions d’euros. Il s’agit pour la compagnie aérienne franco-néerlandaise des premières pertes après onze exercices bénéficiaires. En cause : la volatilité des prix du pétrole.

C’est surtout la crise économique et financière qui a provoqué un cataclysme dans le transport aérien. Tous les secteurs économiques sont touchés, la consommation recule, les entreprises n’investissent plus.

Cela s’est traduit par une baisse du trafic passager et du fret dans des proportions jusque-là inconnues : – 11,1 % sur le trafic passagers en mars 2009 par exemple par rapport à mars 2008, et – 21,4 % pour le fret sur la même période.

Le groupe a donc annoncé la suppression de deux mille sept cents postes en 2009-2010, sans licenciements secs.

Par ailleurs, j’ai assisté cet après-midi à un grand défilé automobile dans les rues de Paris, d’agents d’EdF, animé par la CGT.

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :