Economie : la récession se confirme

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le produit intérieur brut de la France s’est contracté de 1,2% au premier trimestre 2009 par rapport aux trois mois précédents après une baisse de 1,5% (révisée) au quatrième trimestre, selon les résultats provisoires des comptes nationaux publiés par l’Insee.

Il s’agit du quatrième trimestre consécutif de contraction du PIB, l’Insee ayant revu en baisse les chiffres des trois trimestres précédents. La croissance de l’ensemble de 2008 est du coup revue à +0,3% au lieu de +0,7% précédemment annoncé.

La croissance en 2008, revue fortement à la baisse, n’était pas celle qu’on croyait mais les économistes ne jettent pas la pierre aux prévisionnistes de l’Insee confrontés à des circonstances exceptionnelles. Le produit intérieur brut du troisième trimestre 2008 de la France, annoncé en hausse de 0,1%, a finalement baissé de 0,2%, et au quatrième trimestre il a chuté de 1,5% après avoir été révisé précédemment à -1,1% (-1,2% en première estimation).Le chiffre du deuxième trimestre a aussi été révisé mais plus modérément (à -0,4% au lieu de -0,3%).

Au total, la croissance n’a été que de 0,3% sur toute l’année 2008 au lieu de +0,7% jusque-là estimé, à comparer à un chiffre de 2007 revu en hausse à +2,3% au lieu de +2,1%.

(Avec l’Agence Reuters)

Entre réalité et pressions politiques pour amortir le choc de l’information, les prévisionnistes ne semblent guère savoir où donner de la tête. On se rassure en soulignant que la situation « est moins pire en France qu’en Allemagne ». On se condole comme on peut, même si on peut peu.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :