Mon Clavier, 14 mai

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

§ HADOPI : provisoire ? Après l’Assemblée nationale, mardi, le Sénat a à son tour validé le projet de loi Hadopi, qui prévoit de sanctionner le téléchargement illégal en suspendant l’accès à internet. L’avenir de la réforme va désormais se jouer au niveau européen, après le vote d’un amendement contraire par les eurodéputés.

§ Projet de loi Bachelot sur l’hôpital : François Fillon déclare « Nous ne bougerons pas d’une ligne.

« L’équilibre auquel nous sommes parvenus est le meilleur qui puisse être trouvé », estime le Premier ministre.

Autrement dit, les débats au Sénat et à l’Assemblée nationale sont sans objet.

§ L’appel pour refonder l’Université.

§ Obama to Offer Plan to Regulate Derivatives (produits financiers dérivés, à l’origine de la grande crise financière)

Marking its first major effort to overhaul financial regulation, the Obama administration will seek new authority to supervise the virtually unregulated complex financial instruments, known as derivatives, that were a major cause of the market crisis, Congressional aides and others who have been briefed on the decision said Wednesday.

§ du NY Times : Chrysler Plans to Shut One Quarter of Its Dealers Chrysler, which filed for bankruptcy protection two weeks ago, sent letters to 789 of its 3,200 American dealers revoking their franchises with the carmaker.

§ Mon projet « dans les limbes » sur l’affaire Colonna

§ Grâce au député René Dosières, nous apprenons que le cabinet du Ministre de la Défense Hervé Morin est  en soi une « petite armée » ( en fait l’effectif d’une compagnie) puisqu’il comprend « Au 1er juillet 2008, 126 personnes ».

Publicités

2 Réponses to “Mon Clavier, 14 mai”

  1. Fabien Says:

    @ propos de Hadopi, je suis surpris du « silence assourdissant », comme disent ceux qui pratiquent l’oxymore comme M. Jourdain pratiquait la prose, au sujet de cette dépêche du… 7 mai déjà :
    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jAWstpvSLdaadSTjBwsadkw9v7gA
    Le 7, c’était la veille d’un jour férié, d’un ouiquende prolongé. Dur de faire du copier-coller quand il n’y a rien à recopier ! putaingue-congue… Mais elle veut dire quoi cette dépêche au juste ? Tout simplement que cet amendement :
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/amendements/1240/124000001.asp
    qui avait dans la première version était rejeté, est désormais accepté.
    Ainsi, un travailleur (rédacteur ou photographe) qui bosse en papier (ou Internet) sur UN titre peut se voire repompé sur tous les supports du groupe de presse pour lequel il bosse.
    Donc, je récapitule : personne ne peut aller récupérer un morceau de musique ou un film. Mais un patron peut multidiffuser un texte qu’il n’aura payé qu’une fois.
    Pirate, vous avez dit ?
    Dame Albanel a dit que les salariés n’avaient qu’à se débrouiller avec les employeurs et les futurs embauchés négocier un sursalaire. Je pouffe (jaune).
    D’autant plus jaune qu’aucun de mes con frères -sauf erreur ou omission- n’a relevé ce grossier truc depuis une huitaine de jours ! N’aurions-nous pas eu des communiqués syndicaux à tours de bras sinon ?
    Lorsque j’étais jeune et beau, à France-Antilles (Guadeloupe), je fis valoir que le titre était indépendant de France-Antilles (Martinique), de France-Guyane et de France-Antilles (Hebdo) et je réussis, après quelques mois de lutte, à négocier auprès de Philippe hersant un tarif par photo et un tarif par ligne reprise. Pour ma part, faisant les faits-divers et un peu de politique essentiellement, je ne pouvais pas gagner moins de 400 FF par mois (en général 800 à 1200 FF, pour un salaire hors primes de l’ordre de 6 000 FF). Les grands gagnants étaient les journalistes sportifs qui, en trois semaines d’été (Tour de la Guadeloupe) gagnaient l’équivalent de quatre à six mois de piges.
    Ce qui était possible de gré à gré chez Hersant fils ne le sera plus dans la France de Sarkozy.

  2. phmadelin Says:

    Il y a longtemps que les patrons de presse cherchent à « forfaitiser » les contributions de leurs rédacteurs de presse écrites, reprises dans le site internet. En principe moyennant une petite prime dans le salaire. On l’aura vite oublié.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :