Fiat, le nouvel ogre de la bagnole

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Le constructeur d’automobiles italien FIAT serait le grand bénéficiaire des difficultés rencontrées par l’industrie automobile américaine. Alors qu’est annoncée la possibilité d’une importante participation de Fiat dans le groupe Opel, filiale allemande de General Motors, l’industriel italien apparaît surtout dans le montage mis en place pour sortir d’affaire l’autre géant américain en faillite Chrysler
Le département du Trésor US a donné ses instructions à Chrysler pour bâtir le dossier de faillite ( mise sous protection de la loi, chapitre 11) autour d’une prise de participation d’au moins 20% de Fiat. C’est dans ces conditions que le groupe a affronté l’échéance majeure le 30 avril, avec ordre de présenter avant cette date  un plan d’assainissement avec l’appui des principaux créanciers, du syndicat « United Automobile Workers ». Et de Fiat.
L’administration Obama délivrera une nouvelle aide de 6 milliards de dollars, en plus des 4 milliads déjà accordés.
Les pensions de retraite et la couverture sociale des retraités seront préservés.
L’émergence de Fiat dans ce sauvetage de l’industrie automobile américaine est d’autant plus surprenante que le groupe automobile italien devait lui-même il y a encore peu affronter de sérieuses difficultés financières.
Comprenne qui pourra.

Fiat a confirmé dimanche soir 3 mai être en négociations avec General Motors pour acquérir les filiales européennes du constructeur américain, parmi lesquelles l’Allemand Opel et le Suédois Saab.
Dans un communiqué, Fiat a indiqué que son PDG Sergio Marchionne étudierait au cours des prochaines semaines « la viabilité d’une fusion des activités de Fiat Group Automobiles (y compris l’intérêt dans Chrysler) et de General Motors Europe dans une nouvelle société ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :