Mon clavier, 2 mai

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

§ La peur qui vient : une attitude absurde et irresponsable. J’avais laissé en l’air mon billet entamé il y a quelques jours, je le complète ce matin.

§ Manifestations du 1er mai : le gouvernement est tout content, on n’a compté que 450000 manifestants, selon la police, 1,2 million, selon les syndicats. Ce qui nous vaut ce mot « comique » de la journée : Brice Hortefeux, le soi-disant ministre du travail,  affirme se ranger aux côtés des manifestants qui protestent contre les mesures prises par le gouvernement pour endiguer les effets de la crise. Quand Brice rejoindra-t-il les rangs du Parti socialiste , ou mieux du NPA d’Olivier Besancenot, pour prendre la place laissée vide par Eric Besson ?

OFRTP-FRANCE-SYNDICATS-MOBILISATION-20090330

§ Université : l’hôtel de ville de Paris a été brièvement occupé, vendredi 1er mai au soir, en marge d’une manifestation d’étudiants opposés au projet de réforme de l’université.

§ Pourquoi avoir tenté de démolir Alain Juillet ? L’affaire Ney, Noël à Abidjan

§ Les droits de l’enfant, bafoués : le bébé de quatre mois, ses parents d’origine russo-azerbaïdjanaise et un autre enfant du couple ont passé leur troisième nuit dans un centre de rétention à Nîmes. L’appel formé par le procureur sur une décision censée permettre leur remise en liberté a en effet suspendu l’application de celle-ci. Cette famille restera donc dans tous les cas dans ce centre jusqu’à l’examen au fond de son dossier, prévu lundi matin à 9 heures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :