Social : Un 1er mai à front commun

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Comme de coutume, Jean-Marie Le Pen tentera de détourner à son profit la fête du 1er mai en célébrant Jeanne d’Arc Place des Pyramides dans la matinée. En oubliant que l’existence de Jeanne d’Arc ne remonte en tant que personnage politique qu’à la fin du XIX° siècle. Qu’importe, il aura joué son ultime numéro devant une poignée d’affidés de plus en plus vieux et branlant du chef sous leurs bérets basques.

Une manif sans poids par rapport aux 280 défilés prévus aujourd’hui dans toute la France. Pour fêter le travail, mais aussi pour protester contre la politique du gouvernement. Une fois de plus vont s’affronter deux logiques : la logique de Nicolas Sarkozy et de François Fillon du « tout pour les patrons » (ce qu’ils appellent la relance par l’investissement) et la logique de la gauche qui entend relancer l’économie par la consommation. Le très libéral Fillon ne peut supporter l’évocation de cette logique-là.

Le gouvernement a donné un bon exemple avec  la baisse de la TVA enfin obtenue par les restaurateurs : énorme cadeau pour les cafetiers et restaurateurs, un cadeau accordé sans vraie contrepartie en dehors d’une vague promesse d’engager du personnel et de baisser le prix du « petit noir du matin ».

Face à ce mur gouvernemental, les syndicats et les partis de gauche ont battu le rappel des grands jours, tous unis et les foules derrière. 1 million, 2 millions de manifestants ? On va pouvoir mesurer la température de la fièvre contestataire. Seul le soleil du  week-end prolongé pourrait éclaircir les rangs.

Les médias nationaux tentent de minimiser le mouvement en répétant à n’en plus finir : Ségolène Royal ne sera pas là, sous-entendu, crise au parti socialiste. Sauf que , fidèle à sa conception de la démocratie vécue sur le terrain et non dans les salons parisiens, Ségolène sera à Niort pour défiler en tête des ouvriers d’Heuliez.

Et les thuriféraires nationaux oublient aussi de commenter l’incapacité de l’UMP à boucler ses listes pour les élections européennes tant sont fortes les tensions entre les membres de l’Etat-Major du parti.

Rachida Dati s’en fout : alors que Ségolène est dans la rue, demain Rachida pourra faire valoirs ses atours au mariage royal du ci-devant Jean d’Orléans.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :