Assises : Viguier déclaré innocent.

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Jeudi, Jacques Viguier, le professeur de droit toulousain, a été déclaré non coupable par les jurés de la Cour d’Assises de Haute-Garonne au terme d’un délibéré d’à peine plus de trois heures.

Selon l’intime conviction des trois magistrats de la cour et des neuf jurés populaires, l’accusé n’a pas pas commis l’homicide volontaire dont il était soupçonné depuis neuf ans. Toujours selon eux, Jacques Viguier n’est pas non plus l’auteur de violences qui auraient entraîné la mort de son épouse sans intention de la donner. Leur verdict consacre l’innocence de Jacques Viguier qui a toujours nié les faits. Cet acquittement, loin d’être gagné d’avance, sonne comme un revers cinglant pour l’accusation.

Le second avocat de Jacques Viguier, le pénaliste Henri Leclerc avait souligné d’emblée la situation délicate de Jacques Viguier [qui] se débat dans une toile d’araignée parce qu’il est innocent et que les charges pèsent sur lui». Me Leclerc s’est attaqué aux policiers venus témoigner de leurs certitudes sur la culpabilité du prof de droit. «Une intime conviction policière ne suffit pas à faire une preuve. Il ne s’agit pas de croire, mais il s’agit de raisonner». Selon lui, les enquêteurs n’ont eu de cesse d’éclairer les faits à la lumière de leur hypothèse de départ, celle d’un Viguier coupable d’avoir tué sa femme qui voulait divorcer.

Donc acquitté au bénéfice du doute, alors que certaines charges paraissaient accablantes.

Cette décision vous évoque certainement la condamnation d’Yvan Colonne, au nom de l’intime conviction de la Cour et des jurés, sans aucune preuve décisive.

 » Ce parallèkle est absurde, me dit-on. Viguier n’est pas un politique, comme Colonna ».

Parce qu’il suffirait d’être taxé de « politique » pour être condamné d’avance ?

Publicités

Étiquettes : , , ,

5 Réponses to “Assises : Viguier déclaré innocent.”

  1. marie-ange Marie Says:

    Peut-être avait-on omis de remémorer aux magistrats de la Cour qui ont
    condamné Yvan Colonna l’art 304 du Code de Procédure Pénale qui prévoit le rappel du principe d’innocence aux jurés d’assises lors de leur prestation de serment:
     » Vous jurez et promettez (…) de vous rappeler que l’accusé est présumé innocent et que doute doit lui profiter »…

  2. phmadelin Says:

    Ah, on se retrouve… Je ne pouvais pas manquer le parallèle avec Viguier

  3. Cécile Says:

    Le parallèle entre ces 2 affaires est juste. Et, pour le peu que je me suis intéressée à l’affaire Viguier, les éléments contre lui, s’ils ne permettent pas d’affirmer avec certitude qu’il est coupable, sont bien plus accablants que les pseudo-aveux bourrés d’incohérences du commando Erignac qui ont servi à envoyer Colonna en prison à vie!
    J’ai également noté,vivant à Nantes, que le meurtrier de Sophie Gravaud a été condamné à une peine inférieure à celle de Mr Colonna. Bien que je ne sois pas favorable à la vengeance et que je comprenne que l’on laisse une chance à cet homme de se réinsérer dans la société (et c’est pourquoi la peine me paraît juste), je me demande encore comment Mr Colonna, s’il était coupable (ce que je ne crois pas), pourrait être jugé moins facilement réinsérable que Ramiz Iseni (cf. déclarations du psychiatre à la Cour d’Assises de Nantes).

  4. phmadelin Says:

    Vous avez raison, comme toujours. Je n’ai pas mentionné le procès de nantes pour éviter de compliquer mon propos.
    Je suis surtout tout à fait d’accord avec votre visision de la justice.

  5. Fabien Says:

    Colonna, un procès « politique » ?
    La cour de sûreté a été abolie…
    Lorsque j’étais à la Guadeloupe, « on » se plaisait à vouloir me faire écrire qu’il n’y avait pas de procès politiques, lorsque, au fil des colonnes du Monde, pour parler des affaires de la Guadeloupe, je rappelais (ce qui faisait le plaisir de certains comme Leclerc ou Vergès) les procès des militants 1957 ou 1968. Puis, le 3 juillet 1989, le président Mitterrand signa son fameux décret d’amnistie pour les Guadeloupéens (dans lequel il mit des Martiniquais, des Corses et des cégétistes).
    Politique, le droit commun ?
    Là-bas, c’était de la « destruction de bien mobilier ou immobilier par l’effet de substances explosives », avec des circonstances aggravantes que c’était commis « de nuit », « en réunion » et par une « entreprise terroriste », ce qui permettait de déporter les présumés coupables à sept mille kilomètres de là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :