Mon Clavier, 20 avril

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

§ J’ai ouvert un nouveau blog, dans le site du Monde. Il est pour le moment vide. Je devrai m’y habituer. Et vous avec. Je vous préviendrai lorsque je basculerai une partie de ma production.

http://phmadelin.blog.lemonde.fr/

§ Durban 2 dans la mélasse et la France qui ménage la chèvre et le chou

§ Au Sommet des Amériques, Barack Obama est nettement plus franc du collier : il a admis à l’issue du sommet que la politique menée pendant 50 ans par les Etats-Unis à l’égard de l’île communiste « n’avait pas marché » mais écarté l’idée d’un changement « du jour au lendemain » en raison selon lui des manquements cubains en matière des droits de l’Homme.

Publicités

10 Réponses to “Mon Clavier, 20 avril”

  1. jean-pierre Vernet Says:

    J’ai lu dernièrement que justement, selon Amnesty international, Cuba n’a pas tellement de problème de droit de l’Homme (pas plus en tout cas que les autres pays « démocratiques » d’Amérique Latine). Je me demande même si les USA avec leur CIA qui pratique le waterboarding et des prisons secrètes en Europe, Guantanamo, et j’en passe, n’est pas plus problématique au regard des droits humains.

  2. jean-pierre Vernet Says:

    Oui, Obama est sans doute une chance.

    En même temps, quel président n’a pas tenté de se présenter comme un grand changement. Même notre bon, illustre et bien-aimé président n’avait que ce mot à la bouche.

    Concernant Guantanamo, on ne sait toujours pas quel est l’alternative (le devenir des « prisonniers »).

    Quant à la note sur la torture, c’est très bien… sauf que si les victimes considèrent le waterboarding comme une torture, il semblerait que les tortionnaires usent d’un autre vocable. Je reste donc encore circonspect.

  3. phmadelin Says:

    Dans le temps de ma jeunesse, on appelait ça le supplice de la baignoire. Sa version en Algérie était tout aussi horrible : on enfilait un tuyau d’arrosage dans la bouche du « suspect » et on le remplissait d’eau jusqu’à le faire éclater, au besoin.
    Quant à la torture en France, hors de cette époque là, elle est toujours pratiquée en matière de lutte anti-terroriste par la privation de sommeil lors des garde-à-vue de quatre jours. Plus les menaces sur la famille. Plus quelques coups à l’occasion. C’est la règle lors de toutes les opérations dites « anti-terroristes », Corses, Basques, Islamistes… 

  4. jean-pierre Vernet Says:

    Je ne sais pas si on peut dire que le waterboarding est la même chose que la baignoire. Les mécanismes ne sont pas les mêmes semble-t-il. La moyenne, parait-il, de résistance au waterboarding est de 14 secondes. Je pense qu’on peut être plus résistant à la baignoire (en terme de secondes)….

    Ceci étant, je vous concède que la torture semble être une composante essentielle de la réponse à l’anti-terrorisme, mais elle est utile dans le système. J’avais bien relevé lors du procès Colonna que les témoignages accusateurs avaient été soutiré sous cette forme de torture qu’est le manque de sommeil (qui produit des hallucinations, je crois me souvenir). Quelle belle valeur que ces aveux là !

    Finalement, le racisme anti-corses, anti-fellaghas, ou anti-tout ce qu’on veut, c’est de légitimer ses actions hors du droit qu’on applique au « nous ». Les tortionnaires peuvent se dire « Comme ce ne sont pas vraiment des êtres humains comme nous, alors on s’autorise de ne pas leur appliquer les droits humains qu’on exige pour nous-même ». Ainsi, le système est complet. Le racisme (ou la diabolisation de l’ennemie) justifie qu’on puisse utiliser la torture. La torture (par le mécanisme de dissonance cognitive), quant à elle, accentue la déshumanisation de la victime… qui ne peut être alors que coupable (puisqu’on la torture, sinon, comment justifier la torture ?). Et si la victime est coupable, n’est-ce pas la preuve qu’ils ne sont pas comme « nous » (si gentils — cf. le papier de Barbier) et que notre « discrimination » est légitime ?

    Vous voyez, on n’est jamais loin, aussi, de cette belle île qu’est la Corse.

    En fait, cette histoire me fait penser aussi à ce mécanisme qui apparait pour les victimes (toutes les victimes). Il semble que les gens croient très volontiers au fait que le monde est juste et que ce qui nous arrive est en rapport à nos mérites. Alors quand on est victime d’un viol, c’est qu’on est coupable de l’avoir mérité (en étant aguicheuse par exemple). Beaucoup s’arrête là : « Si Colonna est accusé, c’est qu’il le mérite et basta. »…

  5. phmadelin Says:

    Nous passons là de la baignoire à la philosophie. Ainsi a commencé ma carrière de journaleux, avec la dénonciation de la torture, ainsi continue-t-elle ! C’est triste.
    Le pire est que les pratiquants des méthodes musclées ne comprennent même pas en quoi ils sont coupables.

  6. Tita Says:

    Une carrière vouée à la lutte contre la torture et le non-droit, ce n’est pas nécessairement triste. Je comprends votre sentiment car on se demande si les dénonciations ont un impact puisque la torture existe toujours. Cependant, rien ne vous dit que les dénonciations du « journaleux » n’ont pas empêché une plus grande prolifération de cet instrument. Personnellement, je trouve votre combat très louable.

    Vous ajoutez « les pratiquants des méthodes musclées ne comprennent même pas en quoi ils sont coupables ». C’est sans doute vrai. Pour eux, la torture est utile au système et sans aucun doute normal. Il est même probable que le mot « torture » n’apparaisse pas (comme pour le waterboarding). C’est sans doute classé dans la catégorie méthodes ou techniques. Cependant, on ne peut pas abandonner l’espoir d’une conscientisation des principes égalitaires et démocratiques que cette pratique bafoue et d’une conscientisation des principes racistes et avilissants qu’elle met en exergue et qu’elle utilise. Après tout, même un uniforme bleu ne rend pas son porteur sourd et inconscient.

  7. phmadelin Says:

    J’en ai beaucoup rencontré qui, heureusement, n’auraient pas touché un seul cheveu de la tête d’un voyou.
    En vérité, on s’aperçoit aujourd’hui que ces méthodes dites musclées n’ont aucun intérêt, car elles conduisent pratiquement toujours à des rétractations. Je suis d’ailleurs surpris que dans l’Affaire Colonna le tribunal ne se soit jamais vraiment posé la question des conditions dans lesquelles ont été recueillies les « confidences » des uns et des autres. Pour les hommes, passe encore (encore qu’après quatre jours de garde-à-vue… ), mais pour les femmes il apparaît clairement que des pressions psychologiques intolérables ont été multipliées pour parvenir à des déclarations très floues.
    Je suis en train de reprendre mes notes du procès : les confidences sur la qualité des témoignages sont impressionnantes.

  8. Tita Says:

    Il y a longtemps, j’avais lu à quelque part, que durant la sombre période de l’inquisition, les personnes suspectées de sorcellerie étaient mises à la question (torture) et avouaient souvent les choses les plus horribles.

    Elles avouaient toujours plus afin de se soustraire à la torture car si les inquisiteurs n’avaient pas la certitude d’avoir tous les aveux, c’était un retour à la question. Aussi, dire plus que ce qu’attendait l’inquisition, c’était s’assurer une mort, certes, mais aussi de ne pas trop être questionné.

    D’ailleurs, ne dit-on pas que le 20 Octobre 1440, les juges demandèrent la question pour Gilles de Rais ? Le lendemain, Gilles voulait bien parler mais ne pas subir la torture… Sa confession, dit-on, horrifie l’assistance tant les détails de la cruauté dépassaient l’imagination.

    En 1992, un tribunal s’est réuni au Sénat pour s’amuser à revoir le procès de Gilles de Rais et le verdict fut l’acquittement. C’est amusant. On acquitte un homme mort il y a 5 siècles et que moult témoignages accablaient, mais on condamne un autre sur la base de témoins qui ne concordent pas et dont les témoignages accusateurs furent tirés par la torture. Il est vrai que l’histoire de France au temps de Charles VII n’est plus un danger pour la république… et l’ordre nouveau.

  9. ysengrimus Says:

    Quel type de blogue êtes-vous? Voici la typologie:

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/07/15/typologie-des-carnets-blogues-electroniques/

    Bon lancement.
    Paul Laurendeau

  10. phmadelin Says:

    Deux blogs associés et un hébergé par Le Monde.
    Si je comprends bien vous êtes canadien.
    Dans mon blog principal, phmdelin.wordpress.com je donne à voir l’actualité, surtout française, en tentant de montrer le dessous des cartes. Comme j’ai beaucoup de lecteurs francophones habitant hors de France, je m’astreins à ne jamais rester enfermé dans une perspective franco-française.
    Le blog associé, dit des « trois cultures », est exclusivement consacré à mes compte-rendus de lecture, de films, de théâtre (c’est plus rare). Par exemple, depuis hier figure un article sur un film intitulé « Black », dont le scénario a été écrit par mes fils. Déjà diffusé depuis le printemps à Toronto et à Montréal.
    Mon troisième blog, hébergé par Le Monde, est au contraire exclusivement consacré à la « politique étrangère ».
    Pour mieux vous renseigner sur moi vous pouvez consulter la rubrique me concernant dans Wikipedia.fr, et ma rubrique dans Facebook. Cordialement.
    Je serai heureux de correspondre avec vous. Mon adresse mail : hotphmmc@hotmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :