Elysée : à peine créé, le Service des démentis se montre peu crédible

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Billet actualisé le 20 avril

Il faut revenir de nouveau sur les intempérances de langage de Mon Bon, de mon très excellent Président,portant un jugement pour le moins peu bienveillant sur Zapatero. L’affaire prend une tour tout à fait politique, les vagues se propagent dans la presse étrangère.

Alors, il l’a dit ou il l’a pas dit ? Pas trop diplomate, Bernard Kouchner, le soi-disant Ministre des affaires étrangères, a cassé le morceau, confirmant de ce fait implicitement le propos.

Sur Canal+ le ministre des Affaires étrangères, « n’a pas exclu » que Nicolas Sarkozy ait pu dire de Jose Luis Zapatero, le Premier ministre espagnol, qu’il n’est « pas très intelligent », tout en soulignant que cela voulait dire « qu’il l’est ».

« Oui, c’est comme ça qu’il parle, en effet, il est vivant, il est jeune et vivant, ça fait une différence ».

Ah ? Alors quand je dis que je n’ai pas beaucoup de pognon, ça signifie que je suis riche comme Crésus ? Bon, c’est une manière d’envisager les choses.

Quant aux autres qui se sont répandus sur les ondes pour démentir le propos, ils n’ont pas l’air très malins. Surtout pas quand ils conseillent à Ségolène Royal d’aller chez un psy pour être soignée.

Se souvenant que Notre Président doit se rendre en visite officielle en Espagne à la fin du moi, la presse espagnole est pour le moins fâchée. Commentaires des quotidiens La RazonABC du 17/04/09 et du 18/04/09

« L’un des dirigeants les plus désinvoltes est Sarkozy, excellent homme politique et habile gouvernant, mais avec une estime de soi qui dépasse de beaucoup sa propre stature et qui par conséquent affirme qu’aucun autre dirigeant n’est à sa hauteur. Il dit )avoir une bonne opinion de Zapatero, mais sa manière de l’exprimer est un éloge vénéneux. En vérité, il est vrai qu’il n’est pas nécessaire d’être très intelligent pour remporter une élection, mais c’est un affront de le rappeler. Ce n’est pas la première fois que le président français met La Moncloa [équivalent de l’Elysée, ndlr] sur les nerfs, ainsi, soit il refrène sa tendance à parler de Zapatero, soit il devra créer à L’Elysée un département uniquement dédié aux démentis. » (« El elogio envenenado de Sarkozy levanta ampollas ».
« Le commentaire du président de France, Nicolas Sarkozy, sur Jose Luis Rodríguez Zapatero, a eu pour conséquence d’unir les socialistes et les populaires en Espagne, qui ne permettent pas que l’on parle mal d’un président du gouvernement espagnol en dehors de nos frontières. Ici, à l’intérieur, il n’y a pas de barrière, mais à l’extérieur, ça ne passe pas. (…) Les représentants du PP et du PSOE sont entrés dans une espèce de compétition de patriotisme pour défendre le président du gouvernement de leur pays, tout cela à dix jours de la visite de Sarkozy en Espagne (le 27 prochain). » (« ‘Poco inteligente’, ‘buen tipo’)

A ce propos, une révélation capitale : l’Elysée vientt de créer un nouveau service stratégique. Le SerDem, pour « Service des Démentis ».  Nous avons vu qu’Yves Jego, bien que Secrétaire d’Etat, est candidat pour diriger l’affaire, que lui dispute Frédéric Lefebvre, le porte-parole de l’UMP. Ils vont avoir du pain sur la planche, comme on dit. Sarkozy parle énormément, dont il y a lieu de beaucoup démentir…

Pour sa part, Libération maintient sa version des faits et exige des excuses.

« J’attends également les excuses de M. Lefevbre, qui est un roquet stipendié par l’UMP, qui nous a insulté et qui ne l’emportera pas au paradis, je vous prie de le croire… M. Lefebvre, qui occupe un poste de roquet à l’UMP, a du mal à accepter l’existence d’une presse indépendante en France, a réagi le directeur de Libération, Laurent Joffrin, interrogé par l’AFP. «Il se contente d’aboyer un démenti de commande et d’insulter le principal journal d’opposition en France ainsi que ses 800.000 lecteurs.»

Au nom du quotidien, Laurent Joffrin  maintient «l’intégralité de ses informations», soulignant que Frédéric Lefebvre «n’était pas au déjeuner où les propos incriminés ont été prononcés».

«Les propos présidentiels sont confirmés de plusieurs sources, la presse étrangère a jugé bon de s’en faire l’écho», insiste le directeur de Libération.

Publicités

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Elysée : à peine créé, le Service des démentis se montre peu crédible”

  1. Tita Says:

    Démentir ce qui est vrai, cela ne s’appelle pas aussi « censure » ?

    Est-ce le retour officiel de dame Anastasie ?
    Elle va avoir beaucoup, beaucoup de travail pour rectifier les « maladresses » présidentielles…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :