Lycées et Sarkozy : une non rencontre avec beaucoup de flics

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

J’ai eu tort d’oublier Mon bon Président pendant quelques heures, pour me consacrer à un boulot sans doute plus important. Il m’a ainsi échappé que, peut-être pour conjurer sa réputation montante de « très, très prudent », Mon bien Aimé Omni Président a visité impromptu l’après-midi de mercredi le lycée de Chennevières sur Marne, dans le Val de Marne. Flanqué de Xavier Darcos, le ministre de l’Education, il venait rejoindre Richard Descoings, le directeur de Sciences-Po et chargé de mission par le gouvernement pour débloquer la réforme du lycée.
Naïvement, j’ai d’abord cru que Mon Président était venu sans escorte notable. Erreur : 300 policiers avaient été envoyés en renfort pour couvrir l’événement. Dès la mi-journée. Donc pas vraiment de surprise.
Mais pas de caméra télé, rien que deux journalistes, de l’AFP et du Parisien, ainsi qu’un photographe de l’Agence France Presse.
Pour la tranquillité , le moment était évidemment bien choisi : mercredi fin d’après-midi, pas un lycéen en cours. A part ceux qui s’étaient inscrits pour la rencontre avec Richard Descoings, et quelques malheureux qui passaient un examen blanc, pas âme qui vive dans les couloirs.
C’est plus commode pour la sécurité et ça évite les discussions oiseuses.

Un voisin du lycée me signale : J’habite le quartier a coté du Lycée Champlain et effectivement le déploiement de force était impressionnant et rien n’était expliqué aux habitants ! La ville était littérallement en état de siege !

Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :