Opinion : Un pays lointain, persécuté, un ethnocide

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Je pourrais vous parler d’un pays lointain, dont la population et plus encore la langue, sont en voie d’extinction. Ce pays est une région, une partie d’un tout, un tout qui est un grand Etat entretenant des prétentions sur le plan mondial. Décennies après décennies, la politique de cet Etat de tutelle a été de restreindre toujours plus la civilisation qui s’était développée depuis des millénaires dans ce pays. Les fonctionnaires qui en sont originaires sont presque systématiquement nommés ailleurs, et pour gérer ce pays-là on y installe des fonctionnaires – d’autorité ou non – originaires d’autres régions.

La langue, l’accent, les coutumes ont été, sont vilipendés. Considérés comme des bandits, les habitants sont rejetés à la marge. On affirme que ce pays est goulu de subventions, mais les transferts financiers vers l’extérieur sont beaucoup plus importants que de l’extérieur vers l’intérieur, signes manifestes d’une économie colonisée. Depuis longtemps une grande partie des élites politiques a été détournée, corrompue, éloignée des intérêts locaux.

Pour exercer la justice à l’encontre des habitants de ce pays-là, on demande à des magistrats et à des policiers ignorants des réalités locales d’enquêter, de poursuivre, d’instruire, de condamner uniquement dans l’intérêt de la tutelle, jamais dans celui des administrés de ce pays-là. D’ailleurs, la parole de ces habitants est systématiquement considérée comme  mensongère, donc on n’en tient pas compte.Pire : parmi les ennemis de ce pays figurent des magistrats descendant de familles juives européennes décimées par les Barbares nazis, aujourd’hui intégrés dans la population dominante de cet Etat qui domine le petit pays que je vous décris.

Quand les Nations Unies commencent à s’inquiéter de la situation dans cette région qui présente tous les signes d’une colonisation et d’un ethnocide caractérisé – au sens de la destruction d’un peuple en tant qu’entité – le pays de tutelle se fâche, avec colère il dénonce les prétentions insupportables des instances internationales.

Vous pensez avoir reconnu ce pays, cette population ? Seraient-ce les Yanomamis du Brésil ? Les Navajos du Nouveau Mexique ? Les peuples premiers du Labrador ? Les habitants de Papouasie Nouvelle Guinée ? Les Azteks du Mexique ?

Vous avez absolument raison.

Vous avez raison. Sauf que vous avez oublié de penser à trois pays bien de chez nous : la Bretagne, dont la civilisation a presque disparu en tant que telle ; les trois provinces françaises du Pays basque, qui ne survivent que grâce à la lutte acharnée menée pour la survie de la civilisation et de la langue au pays Basque Espagnol. Au Sud, comme on dit à Bayonne.

Et la Corse. La Corse, ce pays de bandits. Quel intérêt y aurait-il à défendre les Corses ?

Je m’intéresse à la Corse, c’est vrai, mais pour une raison simple : c’est un pays qui meurt sous les coups portés par l’Etat de tutelle contre sa civilisation, sa langue, une population victime d’un incroyable racisme. Ce sont eux, ce n’est pas nous. Donc on s’en bat l’oeil.

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :