Blanchiment : ces Français qui aiment la Suisse, et le Lichtenstein

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Michelin, Adidas, Total par l’intermédiaire de Elf Trading fondée à l’époque de Elf, depuis absorbé par Total, sont dans le collimateur de Bercy, le Ministère des Finances, pour entretenir ou avoir entretenu des « fondations » au Lichtenstein, afin de planquer des capitaux et échapper ainsi à l’imposition en France. Ces groupes sont soupçonnés d’avoir utilisé, à des fins frauduleuses, des comptes bancaires de la Banque LGT du Liechtenstein.
Une soixantaine d’autres sociétés seraient visées. Au moins 1 milliard d’euros aurait ainsi échappé au fisc français.
Malgré le démenti de Michelin et Total, le parquet de Paris a confirmé mardi à l’AFP avoir reçu une dénonciation du ministère des Finances sur une éventuelle fraude fiscale qu’auraient pu commettre ces groupes, ce qui devrait donner lieu à l’ouverture d’une enquête judiciaire.
Cette transmission d’information de la Direction générale des finances publiques (DGFP) a été effectuée fin 2008, selon le parquet, confirmant l’information du Parisien/Aujourd’hui en France.
Seize des 64 groupes familiaux français suspectés de fraude fiscale au Liechtenstein se sont mis en règle, en payant leur dû au fisc, majoré des intérêts de retard et de pénalités, selon le ministère du Budget.
Rappelons que depuis des décennies, si le siège social de Michelin est fixé à Clermont-Ferrand, toutes les filiales étrangères sont contrôlées par une société holding, la Compagnie Financière Michelin, domiciliée à Granges-Paccot dans le canton de Fribourg en Suisse. Cette holding détient en particulier tous les brevets industriels du groupe. Toutes le redevances industrielles sont donc perçues en Suisse, et non en France !

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :