Un journaliste au Lycée

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Dans le cadre de la Semaine de la Presse, les élèves de Première et terminale du lycée Geoffroy Saint Hilaire à Etampes m’ont reçu hier avec chaleur. Le proviseur, M. Michalak leur avait promis un professionnel sans langue de bois. Mes lecteurs savent que je suis assez libre dr propos.

Il étaient plus de cent dans l’amphi. Autant de garçons que de filles. tous bien modernes, mais aussi bien sages, attentifs. On a tort de dire du mal des jeunes : ils sont sympathiques et ouverts.

Tous les aspects du métier sont passés à la moulinette des questions. Et quand on est une femme, a-t-on autant de chance ? Et comment gère-t-on sa vie de famille et sa vie de journaliste ? Et comment entre-t-on dans le métier ?

En bref les questions pratiques habituelles. Qui me permettent toujours de dissuader ceux qui rêvent d’être journaliste… de rêve, genre PPDA, pour leur rappeler que c’est un métier de « soutier de l’information », mal payé. Ceux qui me connaissent n’ignorent pas que je suis maintenant un modeste retraité faute d’avoir gagné beaucoup de pognon dans ma vie.

Pour ces jeunes, l’essentiel était ailleurs : liberté de la presse ? Liberté par rapport aux actionnaires des journaux ? Liberté par rapport aux hommes politiques ? quelle est la place des manipulations et des journalistes et des journaux ?

Ces questions politiques tournant autour de la crédibilité des journaux et des journalistes étaient la principale préoccupation de ces jeunes. Beau signe de maturité. Et au terme de la discussion, cinq ou six d’entre eux m’ont encore dit qu’ils avaient toujours envie d’entrer dans la carrière. Bonne route.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :