La casse industrielle (suite et pas fin)

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

En cette fin de premier trimestre, les indicateurs traduisant le mouvement de casse industrielle deviennent de plus en plus inquiétants. Ainsi le constructeur et équipementier automobile Heuliez – qui produit en particulier des carrosseries et des voitures électriques -, confronté à des difficultés de financements depuis plus d’un an, risque une cessation de paiement en avril qui menacerait un millier d’emplois dans les Deux-Sèvres, s’est inquiété la CFDT du groupe.

Je me demande cependant parfois si certains industriels ne noircissent pas le tableau pour obtenir des subventions, en agiyant la menace de licenciements massifs..

Ainsi, un plan de refinancement du constructeur français basé à Cerizay (Deux-Sèvres), qui assemble le cabriolet Tigra du groupe Opel, est en cours de négociation. Il repose notamment sur un apport de 10 millions d’euros par l’Etat via le Fonds stratégique d’investissement (FSI) mis en place par le gouvernement pour soutenir des entreprises stratégiques confrontées à la crise.

Selon le site Boursier.com, d’après l’Inse, au quatrième trimestre 2008, l’emploi salarié du secteur concurrentiel se réduit de -106.800 postes (-0,6%), après -28.100 (-0,2%) au troisième trimestre. Dans les secteurs principalement marchands, les effectifs diminuent de -117.300 postes (-0,7 %) au quatrième trimestre, après -41.500 au trimestre précédent. L’emploi intérimaire accentue nettement son repli : -79.500 postes (-13,3%), après -21.800 (-3,5%) au troisième trimestre 2008. Hors intérim, l’emploi de l’ensemble des secteurs principalement marchands se réduit de -37.900 postes (-0,2%), après -19.700 (-0,1%) au trimestre précédent. Entre le 31 décembre 2007 et le 31 décembre 2008, l’emploi s’est réduit de -100.500 postes (-0,5%) dans l’ensemble des secteurs concurrentiels, après une augmentation de +330.000 en 2007 (+1,9%).

Publicités

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :