Sarkozy : mon pauvre Président, suite

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Un échéancier bien lourd attend le Président Sarkozy, en effet : le 5 mars, les étudiants sont dans la rue ; le 10 les profs d’université redescendent dans la rue ; le 19 mars, les syndicats retournent dans la rue. Le Président pourrait ouvrir un bureau sur le trottoir de l’Elysée pour recevoir les protestataires, non ? Mais toujours pas question d’aller en Guadeloupe, ni lui, ni Fillon, ni aucun ministre.

Il y a pourtant urgence : la cote de popularité du Président continue à se casser la gueule.  Selon un sondage Ifop pour le « Journal du dimanche » réalisé du 12 au 20 février, à peine 37 % des Français se déclarent satisfaits de son action, un chiffre en chute de 7 points par rapport à janvier. Le président redescend au niveau atteint au printemps 2008, et, selon les sondeurs, indique Les Echos, sa chute serait particulièrement marquée chez les jeunes et les salariés du service public. Ce n’est guère mieux pour François Fillon qui semblait mieux résister  le Premier ministre perd 5 points à 46 %, son plus bas niveau depuis son arrivée à Matignon.

Il paraît que Mon Président assume cette baisse de popularité, c’est du moins ce qu’affirme Le Figaro : «Tout est en place pour un vote sanction aux prochaines élections européennes», observe Jean-Marc Lech, pour l’institut Ipsos. «François Fillon est désormais indexé sur la baisse de Sarkozy, il ne peut donc pas s’en servir pour se protéger», ajoute-t-il.

Cette sanction dans l’opinion, Nicolas Sarkozy l’assume. Pas question de changer de style et de revenir au président arbitre. «S’il laisse ses ministres, y compris le premier ministre, gérer le conflit en Guadeloupe, on lui reproche de ne rien dire. Quel intérêt a-t-il à laisser faire les autres, quand les Français veulent le voir intervenir sur tous les sujets ?».

Sarkozy continuera donc sur sa lancée. C’est-à-dire qu’il soignera ses électeurs de droite afin d’éviter de les perdre. Les électeurs de gauche, il a déjà tracé une croix dessus : les profs, les étudiants, les Guadeloupéens n’ont donc rien à attendre de lui. Il n’a même pas simulé le moindre intérêt pour les paysans au Salon de l’Agriculture.

Pour la Guadeloupe, il laisse même le champ libre à Ségolène Royal !

Sur le conflit des Universités, lire le long billet que je publie ce jour.

Publicités

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :