Justice : Colonna, l’orage, incident violent

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Philippe Madelin
Yvan Colonna met en cause violemment le Président Sarkozy

Et, soudain, l’orage s’est abattu sur le prétoire. Lors d’un incident violent au cour du nouveau procès en assises d’Yvan Colonna, le nationaliste corse déjà condamné pour meurtre du préfet Claude Erignac, a mis en cause avec virulence le Président Sarkozy pour non respect de la présomption d’innocence.

C’est arrivé sans crier gare, pendant l’interrogatoire de personnalité du prévenu. Le Président Wacogne n’a rien vu venir. A coup de questions débitées sur un ton paternel, le Président était en train d’explorer la vie du « berger corse » quand Colonna a soudain lancé, à brûle pourpoint :

– J’ai quelque chose à dire. Depuis des années il y a une vérité absolue, qui veut que je sois l’assassin. En 2003, lors de mon arrestation, le Président a asséné que j’étais le meurtrier. Il n’y a de présomption d’innocence que pour ses amis. Il affirme : je pense ce que je dis, et je dis ce que je pense. Le Président s’est engagé, il a reçu à de nombreuses reprises les parties civiles (Mme Dominique Erignac). Il lui a même dédié un meeting au Bourget. Il s’est engagé à leurs côtés. Je dis que la Président de la République a pris partie contre moi.

Sans perdre son calme et sa maîtrise, Yvan Colonna s’enflamme. Une vraie joute s’engage avec le Président Wacogne, qui semble dépassé. Quand le magistrat observe que le petit Corse se montre désobligeant vis-à-vis du Président, dans sa cage de verre qui tient lieu de box le berger insiste, avec  sa voix forte à peine marquée d’accent corse, il réitère son accusation.

– Il y a encore trois jours une cérémonie  à la mémoire d’Erignac était organisée dans la cour du Ministre de l’Intérieur. J’affirme que le Président soutient la famille Erignac. Je dis que dans cette enceinte Nicolas Sarkozy est au banc de la partie civile. Il m’a déclaré coupable. C’est le droit du Président de prendre parti à titre personnel. Mais ça n’a rien à voir avec mon affaire.

Les allégations étaient connues, une instance est en cours devant le tribunal civil pour régler cette question. Mais jamais des accusations d’une telle gravité n’avaient été proclamées de façon aussi solennelle, dans l’enceinte d’un tribunal.
On attendait l’incident, mais pas sitôt. Du coup le Président Wacogne en est resté presque sans voix. Et, de façon étonnante, ni les parties civiles pourtant si promptes à ne pas respecter la présomption d’innocence, ni surtout l’Avocat général Jean-Claude Kross n’ont jugé bon de réagir, d’entrer dans le débat.
L’avocat général en a même presque oublié de jouer les méchants procureurs. Alors que l’interrogatoire de personnalité se poursuivait, pour demander à Colonna de recommander aux siens de venir témoigner en sa faveur, loin de se fâcher, Jean-Claude Kross a plaidé avec toute la force de son humanité proverbiale. L’orage était passé. L’incident risque de laisser des traces et de peser sur la suite du procès

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :