Emploi : la casse continue

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Pendant qu’il cause (notre Président), la casse continue. Le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK) confirme la suppression de 850 emplois en France, essentiellement dans l’Eure,  sur ses 6.000 postes environ d’ici 2011-2012. Ce plan social serait sans rapport avec la crise. Il serait la conséquence du développement des médicaments génériques dans les pays en voie de développement. Par ailleurs le groupe japonais Nec Computers a annoncé jeudi la suppression de 387 postes en France, dont 334 à Angers où l’assemblage et la production d’ordinateurs vont s’arrêter d’ici mi-2010. Le groupe d’électronique et télécommunications japonais doit supprimer en tout 20.000 postes dans le monde.

A l’inverse, on découvre que les collectivités locales ont recruté ces dernières années massivement : 35 000 agents de collectivités locales supplémentaires. Paradoxe de cette crise : grâce à un exceptionnel enneigement dû à un « véritable » hiver, les stations de sport d’hiver sont pleines à craquer pratiquement pour toute la durée de février.

Outre Atlantique, ça ne s’arrange pas non plus : Les Etats-Unis ont supprimé 598.000 emplois en janvier, un chiffre sans précédent depuis décembre 1974, et l’un des pires de l’histoire récente américaine. Le taux de chômage grimpe à 7,6%. Avec les révisions à la hausse des chiffres de fin d’année, sur l’ensemble de l’année 2008, 2,974 millions d’emplois ont été détruits.

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :