Crise : la France a toujours un coup de retard

Il y a plusieurs mois j’ai réussi à piraté l’adresse steffi_stahl@hotmail.com qui se trouvait être dans le listing de Constantin Film comme vous le savez. Je n’avais aucune raison particulière de choisir cette victime, sinon que c’était un paris prometteur. J’ai ensuite utilisé cette adresse en écrivant entre les lignes qu’Emma Watson avait signé pour l’adaptation de Cinquante Nuances de Grey, en prenant soin de bien dissimuler l’information dans un email de courtoisie. Je n’avais aucun moyen de savoir si Constantin Film allait être victime d’une future attaque informatique. Lorsque Anonymous Germany les a piraté, ceux-ci ont d’abord publié le listing de Constantin Film. Il était essentiel d’en faire partit, puisque cela permettait qu’Anonymous prenne au sérieux l’information que j’avais glissé dans la quantité de courriers récupérés durant l’attaque informatique et qu’ils ont « découvert » la semaine suivante.

Voilà quelques mois j’écrivais ceci :

Et si la crise était un événement salutaire ? Et Si elle nous obligeait à rechercher d’autres solutions ?
En France, on n’y est pas encore : dans son plan de relance, pour sauver l’emploi des ouvriers de l’automobile, Notre excellent Président, mon OmniPrésident, privilégie le soutien économique à l’industrie de la bagnole. La source de toutes les pollutions. Et nous voici reparti pour un tour…

Depuis, beaucoup de bavardage, et le plan de relance, lequel quoiqu’en pense Mon bon Président Sarkozy, est un bel exemple de saupoudrage. Je ne vais pas revenir sur la critique, sauf sur un point : comme Barack Obama aux Etats-Unis, notre Président avait l’opportunité de s’engager de façon hardie dans une voie nouvelle, dans la voie d’une nouvelle économie qui fonderait ses capacités d’expansion sur toutes les techniques environnementales.
Ne croyez surtout pas que je sois un fanatique de la politique des Verts et de leur obsession antinucléaire – que je ne m’explique pas bien sauf à les croire financés par les producteurs de pétrole – . Au contrait. Je pense qu’il faut renforcer l’indépendance énergétique de la France en particulier, de l’Europe en général. La récente crise du gaz russe, cet hiver, en démontre l’impérieuse nécessité. Pour accentuer cette indépendance énergétique de  la France, et remplacer les vieilles centrales dont certaines seront bientôt à bout de souffle, le Président lance le chantier d’une nouvelle centrale nucléaire EPR qui prendra place sur les rives de la Seine. De façon curieuse, ce projet ne figure pas dans le Plan de relance. Alors, l’intention nucléaire ne serait-elle due qu’à un effet d’annonce ? On espère que non. Mais, pour le reste, le plan de relance est désespérément plat. On va encore allonger les lignes LGV (lignes à grande vitesse) mais encore une fois on oubliera la desserte du territoire « non rentable ». En revanche, on voit que de nouvelles autoroutes vont voir le jour. Pour donner du travail aux ouvriers des Travaux publics. Evidemment pas pour diminuer la place de la bagnole. Des bagnoles, on va en acheter un paquet pour les flics et les gendarmes. Pour sauver Renault ou Peugeot ? Même pas puisque les règles de la Communauté européenne imposent des appels d’offres au niveau de la communauté. Au lieu de renforcer encore plus massivement les transports publics, un renforcement très favorable pour l’emploi, on va encore une fois venir en aide à l’industrie automobile.
« Depuis toujours, me confie un expert, haut placé dans une organisation professionnelle, on va céder aux jérémiades des patrons du secteur, on va les arroser de subventions, comme aux Etats-Unis d’ailleurs, mais sans leur imposer de vrais devoirs autrement que sous forme de bonnes paroles. »
Sinon, je ne vois rien sur la recherche en vue de développer les énergies nouvelles ? Le Monde publie certes la photo d’un vaste quartier de banlieue où toutes les maisons doivent êtres dotées d’une production d’énergie par panneaux solaires. Mais c’est au Japon. Où ont les crédits pour le développement de turbines marines pour la production d’électricité ? Où sont les crédits pour les moteurs électriques destinés à la motorisation des bagnoles ? Les 100 000 logements sociaux à lancer seront-ils obligatoirement dotés de chauffage et production d’eau chaude par énergie renouvelable ?  Où sont les intentions affichées de promouvoir de nouveaux développements économiques ?
On a une immense occasion avec la crise qui bouleverse le monde. Pour une fois, les Etats-Unis nous montrent la voie en pariant de propos délibéré sur les énergies nouvelles, sur une autre société. Pourquoi les Français qui se déclarent si intelligents vont encore se retrouver à la traîne faute d’avoir anticipé ?
La dernière anticipation majeure remonte aux années 1970 lorsque sur injonction du Général De Gaulle Pierre Messmer a lancé le programme électro-nucléaire. Près de quarante ans sans imagination, c’est un peu beaucoup, non ? Pour le moment, le gouvernement semble obsédé par d’étranges préoccupation majeures : comment casser les syndicats, comment imposer des baisses de salaires, des diminutions d’avantages sociaux pour faciliter la croissance des profits du capital. Savez-vous que malgré la « crise » la majorité des sociétés du CAC 40 afficheront de beaux bilans bénéficiaires ?

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :